Passer au contenu

/ Direction de la prévention et de la sécurité

Rechercher

Gestion de crise

L’Université de Montréal a mis en place une structure de coordination et de prise de décision temporaire afin de gérer le déploiement des moyens et mesures nécessaires à la gestion d’une crise découlant d’un incident, d’une situation d’urgence ou d’un sinistre en vue d’un retour à la normale le plus rapidement possible.

Ces situations imprévues et de grande envergure peuvent nuire à la mission de l’Université et avoir des répercussions sur ses ressources humaines, matérielles et financières en plus de mettre à mal sa réputation.

Objectifs

Fournir à l’UdeM un cadre de référence organisationnel de gestion de crise permettant de :

  • faciliter la réponse d’urgence institutionnelle par la mobilisation et le déploiement des ressources appropriées;
  • s’assurer de la communication entre les niveaux de gestion;
  • s’assurer d’une prise de décision prompte et efficace.

Principes directeurs

Étant donné la complexité et les exigences liées à la gestion de crise, l’Université de Montréal a défini des principes directeurs :

  1. accorder la priorité à la protection de la vie, de la santé et de la sécurité de la communauté universitaire (étudiants, employés, fournisseurs, etc.);
  2. Protéger et prioriser les  interventions afin de maintenir la réputation de l’établissement, protéger ses infrastructures matérielles et ses ressources financières; 
  3. Déterminer le niveau de coordination des interventions et informer la communauté de l’ampleur de la crise et de ses conséquences.

Structure de coordination

La structure de gestion de crise de l’Université de Montréal s’articule autour de trois niveaux de gestion, qui sont activés selon l’ampleur réelle ou potentielle de la crise, de l’urgence ou de l’incident à gérer ou selon la crise appréhendée :

  • stratégique : comité de gestion de crise
  • tactique : comité de gestion des urgences,          
  • opérationnelle : comité de gestion des incidents.      

Pour imprimer la structure de coordination