Passer au contenu

/ Direction de la prévention et de la sécurité

Rechercher

Niveau de confinement 2

Obligations à rencontrer par le chercheur

CONFORMITÉ PHYSIQUEResponsabilités du chercheur
Exigences physiques en matière de confinement selon NLDCB
Structure et emplacementLes laboratoires doivent être séparés des espaces grands publics et des aires administratives. Si tel n’est pas le cas physiquement, une procédure doit être rédigée.
Barrière de confinementLes fenêtres ne doivent pas être ouvertes.
AccèsLes portes doivent être fermées et verrouillées.
Revêtement des surfaces et cabinets de laboratoireLes surfaces doivent être en bon état et résister à la décontamination chimique.
Traitement de l’airLe laboratoire doit être installé dans une pièce desservie par un nombre suffisant de renouvellements d’air.
ServicesUn lavabo doit être dédié au lavage des mains.  Si tel n’est pas le cas, une ségrégation des activités doit être réalisée. Une douche d’urgence doit être présente.  Si tel n’est pas le cas, une justification doit être donnée.
Équipements essentiels à la biosécuritéUtilisation de :
  • Enceinte de sécurité biologique;
  • Centrifugeuse à godet de sécurité;
  • Systèmes d’aspiration munis de filtre pour les manipulations générant des aérosols.

Exigence en matière d’affichage des risques

Une affiche doit être présente à l’entrée de la zone de confinement informant le visiteur/manipulateur de la nature et du niveau de risque; des coordonnées d’une personne responsable et le numéro de téléphone à signaler en cas d’urgence (en collaboration avec la DPS-SST).
CONFORMITÉ OPÉRATIONNELLEResponsabilités du chercheur
Exigences opérationnelles en matière de confinement selon NLDCB

Évaluation locale des risques

Les étapes des procédures relatives aux tâches impliquant de la matière biologique doivent être détaillées et évaluées afin de cibler où est présent le risque (inhalation; contact des muqueuses; ingestion; inoculation) et de spécifier les méthodes pour les gérer.

Manuel de biosécurité

Un manuel de biosécurité, représentant la réalité du laboratoire, doit être rédigé, diffusé et mis à jour (en collaboration avec la DPS-SST).

Surveillance médicale

Une procédure de surveillance médicale doit être détaillée si nécessaire et une carte de  contact médical doit être remise aux employés en cas de manipulation de pathogènes à l’origine de maladies peu susceptibles d’être reconnues par un médecin (en collaboration avec le service désigné).

Formation

Une formation sur la biosécurité doit être offerte à tout le personnel (en collaboration avec la DPS-SST).

Le responsable de laboratoire doit s’assurer que le personnel connaît, comprend et gère le risque de façon adéquate et qu’il maîtrise toutes les techniques spécifiques à son art.

Équipements de protection individuels (EPI)

Les EPI nécessaires doivent être accessibles et utilisés lorsque nécessaire.

Entrée/sortie du personnel

Une procédure d’entrée/sortie du personnel dans la zone de confinement doit être rédigée, diffusée et mise à jour.

Pratiques de travail

Une procédure sur les pratiques de travail doit être rédigée, diffusée et mise à jour.

Décontamination et gestion des déchets

Une procédure sur la gestion des déchets doit être rédigée, diffusée et mise à jour.

Aspect général des espaces de travail

Les laboratoires doivent être bien entretenus et exempts de tout encombrement.

Exigence en matière d’intervention d’urgence

Une procédure en cas de panne d’enceinte de sécurité biologique doit être rédigée, diffusée et mise à jour.

Une procédure en cas de déversement / d’incendie / de blessure / de catastrophe naturelle doit être rédigée, diffusée et mise à jour (en collaboration avec la DPS-SST).

Exigence en matière de sécurité du matériel

L’entreposage doit être sécuritaire de façon à ce qu’il ne soit accessible qu’au personnel formé et autorisé.